18 août 2014

Mon oncle


J'ai réalisé une page aujourd'hui pour extérioriser mon angoisse vécue à distance cette semaine puisque j'habite éloignée de ma famille et qu'il s'est produit là-bas un événement peu ordinaire.
Mon oncle atteint de la maladie d'Alzheimer et âgé de 79 ans a échappé à la vigilance de ma tante mardi dernier et a disparu. Au fil des heures un énorme dispositif a été mis en place pour le retrouver dans les communes voisines et dans la forêt qui jouxte son domicile. Mais les supers chiens de la gendarmerie, l'hélicoptère à caméra thermique, les brigades montées, la famille, les amis et tous les volontaires prévenus par le bouche à oreille et les réseaux sociaux n'avaient toujours pas retrouvé sa trace au bout de 4 jours. Et surtout 4 interminables nuits avec des pluies régulières et des températures au-dessous des normales saisonnières. L'attente devenait de plus en plus insupportable. La grande battue du 15 août n'ayant donné aucun résultat, il était convenu que la famille reprendrait les recherches samedi. 
Mon père (74 ans) qui vit également le long de la forêt, trop impatient pour attendre les autres et en dépit des protestations de ma mère, s'est engagé seul dans les bois dès le matin, une serpe à la main, décidé à couper les fougères pour se frayer un chemin dans les endroits inaccessibles.
Puis le miracle s'est produit : il a retrouvé son frère au fond d'un trou d'obus, prisonnier des ronces mais VIVANT !!! 
Les bombardements de la guerre ont laissé dans cette forêt de nombreux cratères désormais remplis de ronces, de branchages et cachés par de très hautes fougères.
Mon père, qui n'utilise jamais de téléphone portable avait eu la sagesse d'emporter celui de ma mère, ainsi les secours ont été prévenus immédiatement et la police a pu le localiser rapidement.
Aujourd'hui, mon oncle très affaibli reprend des forces à l'hôpital. Toute la famille qui commençait à ne plus y croire est grandement soulagée.
Etant donné que je n'arrivais pas à détacher mes pensées de toute cette émotion, j'ai éprouvé le besoin de la scrapper et de partager l'histoire avec vous. 
J'ai choisi pour cette page une photo de mon oncle lorsqu'il était jeune et qui trônait autrefois sur le buffet de ma grand-mère, ainsi qu'un poème de Chateaubriand : la forêt. La forêt a toujours occupé une place importante dans la vie de mon oncle puisqu'il a repris la scierie de son père et l'a exploitée jusqu'à sa retraite. Une forêt qui semble t-il s'est efforcée de le retenir entre ses griffes mais l'on peut tristement imaginer qu'après ce qui vient de se passer, on ne l'y laissera plus jamais s'y promener...




12 commentaires:

  1. Bonjour,
    Je suis contente que vous ayez retrouvé votre oncle.
    La maladie d'Alzheimer est une maladie tellement destructrice...
    Malgré cela, je lui souhaite tout le réconfort et la quiétude nécessaire auprès de sa famille.
    Bonne chance.
    Sylvie

    RépondreSupprimer
  2. Je comprends votre angoisse à tous, mon papa avait cette maladie entre autre et ce n'est pas facile à vivre pour les proches. Il s'est éteint le 12 juillet 14 et pourtant il reste présent à jamais dans nos coeurs. Bon courage à toi et ta famille. Je suis soulagée pour vous tous de ce dénouement heureux. Amitiés Brigitte

    RépondreSupprimer
  3. On ressent l'émotion qui a du te submerger durant cette pénible journée en lisant ton récit, je suis heureuse pour vous que tout ce soit bien terminé.
    Tu as trouvé le bon moyen pour évacuer tout ce stress en lui rendant un bel hommage, ta page est très jolie

    RépondreSupprimer
  4. In bien bel hommage qui t'aura j'espère apporté un peu de soulagement... Ca sert à cela aussi la création...
    Et ton oncle était un bien bel homme!
    J'epère qu'il récupèrera très vite et tout cela sera vite oublié pour vous
    Gros bisous ma belle...

    RépondreSupprimer
  5. Quelle histoire, qui heureusement fini bien. Vous avez fait une très belle page.

    RépondreSupprimer
  6. Une page magnifique pour cet épisode douloureux, qui heureusement s'est bien terminé. Arthérapie n'est pas un vain mot.
    Myla

    RépondreSupprimer
  7. Ta composition est poignante ! Cette aventure est bouleversante, je comprends que tu ai eu besoin d'évacuer tout ce stress.

    RépondreSupprimer
  8. Oh la la mon dieu, je comprends votre angoisse à tous ! Heureusement que ton père l'a retrouvé. Ouf ! Bon courage en tout cas...
    ps : oui, un futur petit post Canada...chouette !

    RépondreSupprimer
  9. une bien belle page pour une terrible histoire avec "happy End!!"
    Manouly

    RépondreSupprimer
  10. Magnifique page qui t'a permis d'evacuer tous ces sentiments.

    RépondreSupprimer